Un maire un peu « emprunté »!

Un maire un peu « emprunté »!Lors du dernier Conseil Municipal, il a été évoqué le renouvellement de la ligne de trésorerie (ligne de crédit) que la mairie a été obligée de souscrire l’an dernier, ayant épuisée toutes les marges de manœuvres budgétaires. Quand l’opposition a qualifié cette ligne de crédit, d’emprunt, le maire est monté sur ses grands chevaux, nous faisant lecture d’un extrait de texte qu’il n’a apparemment pas compris, il veut la requalifier en « ressource ». Pourtant, le Larousse est clair quand il définit un emprunt : « démarche effectuée pour obtenir de l'argent ou un objet à titre de prêt : être forcé de recourir à un emprunt ». 

Bien sûr la mairie a été forcée d’effectuer cette démarche auprès de la banque pour obtenir de l’argent à titre de prêt. C’est donc bien un emprunt. CQFD. Le maire pourra toujours se fâcher tout rouge, cela ne changera rien.

Si la mairie est malheureusement à court d’argent, notre maire lui, ne manque pas d’air. Il nous accuse maintenant de malhonnêteté intellectuelle parce que l’on a le culot d’appeler un chat, un chat. Mais comme le disait Courteline, cela nous donne une volupté de fin gourmet.