CHEQUES CADHOC 2

Dérapage...contrôlé !

Au printemps dernier nous vous informions d'une décision de notre Maire : récompenser les agents de la CASE qui avaient travaillé d'arrache-pied sur nos dettes et notre budget, en leur offrant des chèques CADHOC d'une valeur totale de 1500 euros (nous nous étions même permis de comparer cela au coût d'environ 75 colis des seniors !)

Et voilà que lors du Conseil Municipal de ce 30 septembre, nous apprenons que le Préfet a jugé cette décision illégale et imposé son annulation. Un affront ! Bien entendu, nous avons rappelé que lors du vote nous avions émis des doutes sur le procédé, qui pourrait induire un soupçon de corruption ; il avait pourtant été adopté les yeux fermés par la majorité.

 Et là, surprise ! Mr le Maire avoue à mots couverts avoir prêté attention à notre mise en garde, puisqu'il a attendu la réaction de la Préfecture pour distribuer les cadeaux. Je ne suis pas complètement idiot !", s'est-il exclamé en conclusion. Nous voilà rassurés !